Ouverture

Paroles & Musique : Pascal Saunier / Arrangements : Steven Charles

Le Barman (parlé)

…’’Elle croit pas si bien dire la fille de la Radio. C’est le deuxième Martini que je sers ce soir, avec un jus d’orange et un p’tit crème.
Avant, un soir de week-end comme ce soir, à cette heure-là, le champagne coulait déjà à flot.
J’étais là quand ça a ouvert ici. Ça va faire 20 ans cette année ! En ce temps-là, c’était vraiment la belle époque du Jazz-Club.
Matt, le patron, c’est lui qui a tout démarré. Son idée ? Toute simple : avoir le meilleur son jazz en ville.
Et on peut dire qu’il a réussi son coup le salaud. Il en a fait du bruit dans le coin.. Il a choisi les meilleurs musiciens, et surtout, il a su trouver la perle rare, une diva, une voix unique, sensuelle et douce.

Judy !

Les gens s’entretuaient presque à l’entrée pour venir l’entendre chanter, et la voir aussi. Elle avait du chien la fille…
Bah, tout ça c’est bien fini maintenant. Les clients ne viennent plus. Il faut dire qu’avec le rap et la techno, les jeunes, ils écoutent plus de Jazz.
Et pis Matt en plus, il s’occupe plus tellement de sa boîte. Il dit qu’il est à la recherche de son âme sœur… Il ferait mieux d’être à la recherche d’une nouvelle bonne idée oui.
Mais j’ai entendu dire qu’il y a une jeune française qui a posé sa candidature ici et qui devrait bientôt débarquer….Éléanore quelque chose… Et je sais pas mais je me dis que c’est peut-être un signe des dieux ça.

En attendant, accrochez vos ceintures, car je le sens, c’est ce soir que va se jouer la destin du Jazz-Club.

Matt  
Encore un bar
Un p’tit crème pour avoir

Éléanore
C’est ça la scène avant le show

Matt
Elle avait la folie des mots

Éléanore
Y’a pas de problème
Je ferai ça pour toi

Filles  Looser !

Bob
Dans les rues de ma vie
Les pavés sont gris
Les trottoirs s’ennuient