Les invités

Steve Maddock

SteveMaddock

Au cours des deux dernières décennies, Steve Maddock n’a cessé de se démarquer comme l’un des talents vocaux les plus polyvalents du Canada. Que ce soit le partage d’une scène de concert avec un orchestre symphonique de 65 pièces, ou un Show Band sur un bateau de croisière à 10, ou donnant un trio de jazz dans un club local, il est capable de changer de vitesse sans effort et de présenter la musique d’une manière qui est honnête et fraîche. Il a été soliste avec l’Orchestre symphonique de Vancouver, le Vancouver Chamber Choir, The Pacific Baroque Orchestra et The Jazz Orchestra Dal Richards, c’est aussi un artiste en vedette sur CBC Radio (Hot Air, Tonic, la dernière ligne droite, Choral Concert, lecteur de disque , The Early Edition et Sounds Like Canada).

Le premier amour de Steve est le jazz, une passion qui a commencé sérieusement tout en jouant la trompette dans son big band de l’école secondaire. Depuis ce temps, il s’est plongé dans l’étude de la langue du jazz, jouant (tout en apprenant) avec certains des musiciens les plus doués et les plus accomplis du Canada. Il a publié un premier album éponyme en 1999, et en 2009 a publié Memory Cafe, un mélange de normes et de compositions originales de jazz par le compositeur canadien Craig Salkeld. Cet album propose une véritable qui est qui de l’ouest talent côte de jazz, avec un noyau de pianiste Miles Black, guitariste Bill Coon, le bassiste et le batteur Jodi Proznick Craig Scott. Les invités spéciaux sur l’enregistrement comprennent la fin Ross Taggart au sax ténor, Campbell Ryga alto et baryton saxophones, tromboniste Rod Murray et trompettes Brad Turner et Kent Wallace.

Steve a étudié le théâtre à l’Université de Windsor, en Ontario, et demeure actif comme artiste de scène. Certains rôles récents incluent George Kittredge dans la haute société (Arts Club Theatre Co.), El Gallo à Les Fantasticks (Vancouver Playhouse), le capitaine von Trapp dans The Sound of Music (Footlight Theatre Co.), Pilate en Jésus-Christ Superstar (Stage West Calgary), Billy Bigelow au Carousel (royal City Musical Theatre Company), et La Bête dans la beauté de Disney And The Beast (Arts Club). Autres crédits de théâtre incluent Chats, Oklahoma, Fiddler on the Roof, Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat, chansons pour un nouveau monde, Tomfoolery, papas: The Musical, My Fair Lady, Annie, Pacifique Sud, Guys and Dolls, Annie Get Your Gun , Le Mikado, West Side Story, et Oliver Twist.

Steve est actuellement sur la faculté de l’Université Capilano Jazz (anciennement Collège Capilano). Son association avec le Capilano remonte à près de 25 années, quand il a inscrit comme une voix importante de la performance dans ce qui était alors le programme de musique commerciale. Le Programme des études actuelles Jazz a été introduit en 1993, et Steve a été embauché à titre d’instructeur en 1996. Depuis ce temps, il a enseigné la voix privée, masterclass de jazz vocal, la performance de studio, improvisation vocale et de la formation de l’oreille. Comme un arbitre et le clinicien, il a travaillé au MusicFest Canada, Le Festival de Jazz Envision, Le Festival de Jazz de Rocky Mountain, Sommet Jazz de Powell River, Le Festival Kiwanis, Le Festival de Jazz de Mission, Le Festival de musique Whistler, The Sun Peaks Music Festival, et Le Jazz Workshop Delta Sud.

Steve vit à Burnaby, en Colombie-Britannique avec sa femme, la chanteuse et pianiste Siri Olesen, et ses deux enfants, Aubrey et Kai.

http://www.stevemaddock.com/

Rebecca Shoichet

Rebecca2

Rebecca Shoichet, née le 16 février 1975, est une actrice vocale canadienne et chanteuse travaillant pour Ocean Productions à Vancouver, British Columbia.

Elle s’est fait connaître et remarquer en reprenant le rôle de Sota Higurashi dans InuYasha à Saffron Henderson lorsque celle-ci a déménagé à Los Angeles pour faire des voix d’animation aux USA.

Rôles joués :

  • Nana – Nana O.hack//Roots – Saburou
  • InuYasha – Sota Higurashi (2nd), Enju (épisode 92), Soten (épisode 68)
  • InuYasha le film 3: Swords of an Honorable Ruler – Sota Higurashi
  • InuYasha le film 4: Fire on the Mystic Island – Asagi, Lady Kanade
  • Gundam SEED – Mayura Labatt, Caridad Yamato
  • Gundam SEED Destiny – Caridad Yamato
  • Tokyo Underground – Chelsea Rorec
  • Fantastic Four: World’s Greatest Heroes – Jennifer Walters/She-Hulk
  • Star Ocean EX – Yuki
  • Hamtaro – Prince Bo
  • Iron Man: Armored Adventures – Tricia
  • Littlest Pet Shop – chanteuse sur le titre « El Cobra Cabra » (épisode: Super Sunil)
  • Powerpuff Girls Z – Annie, Sedusa, Ken’s Mother
  • My Little Pony: Friendship is Magic – voix chantante de Twilight Sparkle
  • Maya the Bee
  • My Little Pony: Equestria Girls – Sunset Shimmer, voix chantante de Twilight Sparkle 
  • Astonishing X-Men – Agent Brand

Michel Duran

MichelDurand

Michel Duran est un comédien, scénariste et réalisateur Franco-Canadien.

D’origine stéphanoise, il partage son enfance entre la région Rhône-Alpes et celle de La Rochelle.

Sur les traces de sa mère professeur d’éducation physique, il est très tôt impliqué dans le milieu sportif – il atteint un niveau national en saut à la perche, il est aussi impliqué en tant que coach de l’équipe nationale française de Ski Alpinisme ainsi que dans le développement marketing de produits à usage sportif et dans l’organisation d’expéditions sportives, il traverse notamment l’océan Atlantique à bord du fameux Pen Duick VI.

Titulaire d’un DEA de Physiologie du Sport et d’un MBA, il fait ses premières armes au théâtre lors de sa vie d’étudiant, principalement dans des œuvres du répertoire classique français.

En 1997, il s’installe à Vancouver. En 2001, grâce à ses activités de conseil en stratégie d’entreprise et d’entraîneur personnel, il développe un réseau de connaissances dans l’industrie du cinéma et du théâtre. En 2004, il a une idée précise des opportunités de travail dans ce milieu artistique en intégrant des origines françaises dans un contexte nord-américain et développe différents projets de cinéma et de théâtre.

Création de CMHL Enterprises.

Fin 2004, il crée CMHL Enterprises , dans le but de développer et produire des long métrages et des séries TV. Il commence par la production de courts métrages: The Window, 2006; California Balloons 2009 et le spectacle A Night in Versailles, basé sur la pièce de Molière: Sganarelle ou le Cocu Imaginaire et accompagné par de la musique baroque du XVII siècle. En 2010, il co-réalise, co-produit et joue dans son premier long métrage Soufflé au Chocolat.

En 2011, il co-produit Truth, long métrage, film à suspense dans lequel il joue Jasper, un peintre des années 50.

Soufflé au Chocolat – 5 Nominations aux Leo Awards 2013.

Michel se focalise les deux années suivantes sur le côté commercial du cinéma en faisant la promotion de Soufflé au Chocolat à différents festivals et marchés du film.

En 2013, ses efforts sont récompensés, le film est présenté aux Rendez-vous du Cinéma Québécois et Francophone, au Sonoma International Film Festival (USA) et est nominé à 5 reprises aux Leo Awards (Canada) 2013 dans les catégories meilleur long métrage (Michel Duran, Fred Goldstein, Hélène Bruyère, Sabine Rouquès), mise en scène (Michel Duran, Fred Goldstein), scénario (Michel Duran), cinématographie (Fred Goldstein) et musique de film (Marc Baril).

http://www.michelduran.com

Éléa Saunier

Éléa

Éléa Saunier est une jeune artiste bilingue de 18 ans qui habite à Vancouver depuis 2011. Étant née à l’île-de-la-Réunion, Éléa est d’origine française et a vécu au Québec pendant 11 ans. À l’âge de 14 ans, elle commence à écrire ses propres chansons. L’hiver suivant, elle enregistre 4 de ses compositions au studio Production Chaumont à Mont-Tremblant. « Ce fût une première, mais superbe expérience pour moi. » dit-elle. À la suite de l’enregistrement Une française à Montréal, Éléa tourne son tout premier vidéoclip, toujours en collaboration avec Pascal Chaumont (Star Académie 2009). Par la suite, avec plusieurs contacts et amis musiciens, Éléa décide de monter son propre spectacle. Le 28 Avril 2011. « C’est ce soir-là que j’ai eu mon déclic; je veux vraiment faire cela de ma vie. » L’été 2011, la famille Saunier déménage à Vancouver. Éléa s’adapte rapidement et dès sa première année, commence à chanter et à donner des spectacles au sein de son école. ‘’Je me suis vite adaptée, et rapidement, j’ai recommencé à chanter et à donner des spectacles au sein de mon école et de la francophonie’’. 2012-2013 est une année très chargée musicalement pour Éléa avec une dizaine d’engagements professionnels (première partie de Lisa Leblanc, Nouvelle Scène, Fête de la St Jean à Kamloops, Diner en blanc à Vancouver) et de concours (Pacifique en chanson où elle gagne le prix du public et le prix de la chanson primée avec sa toute nouvelle composition : ‘’La scène avant le show’’). Éléa est acceptée à Capilano University dans le programme Musical Theater et le programme Jazz. Elle choisit le programme Jazz et y rentre en septembre 2013. Fin 2013 elle participe avec sa soeur et son père à Un air de famille de Radio-Canada et se fait coacher par Bruno Pelletier.

Expériences :

  • 6 années en SAE théâtre
  • Éléa chante et invite… ses amis – Show 28 Avril 2011 – St Jean, Qc
  • Séance d’enregistrement avec Production Chaumont (4 compos)
  • Gala Révélations (finale/coups de cœurs) – 2010
  • Festival de la chanson de St-Ambroise – 2010 et 2011
  • Nombreux spectacles/représentations : La Boussole, CSF, Alliance Française…
  • Vidéoclips (Arrêtez-moi, Une française à Montréal, Je pense à toi)
  • Séance d’enregistrement en anglais « Falling like a snowflake » – Azalea, Vancouver, BC
  • Première partie de Lisa Leblanc 24 Novembre 2012 – Vancouver, BC
  • Nouvelle-Scène 8 Mars 2013 – Vancouver, BC
  • Pacifique en Chanson (Prix Chanson Primée et Choix du Public) mai 2013 – Vancouver, BC
  • Make Music Vancouver -1er juin 2013 – Vancouver, BC
  • Fête de la St-Jean-Baptiste  – 2 spectacles le 24 Juin 2013 – Kamloops, BC
  • Fête du Canada 1er juillet 2013 – Canada Place – Vancouver, BC
  • Diner en blanc 22 août 2013 – Vancouver, BC devant 2750 personnes
  • Un Air de Famille 10 octobre 2013 – Radio-Canada – 1M de téléspectateurs, Montréal, Qc

http://eleaonline.com

Patrick Olafson

PatrickOlafson

Acteur et chanteur, Patrick Olafson a fait sa place dans la communauté culturelle montréalaise depuis les 18 dernières années. Dilpômé en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada en 1993, c’est lors de cette formation qu’il se découvre un talent et un intérêt pour la musique et le chant. Depuis ce temps, cet artiste polyvalent et talentueux a foulé les planches des plus grandes et des plus petites scènes du Québec tant au théâtre, qu’en chanson, qu’en comédie musicale. C’est d’ailleurs le théâtre musical qui le fera découvrir au grand public, dans des productions d’envergures telles que Jeanne la Pucelle, Grease, Le Petit Prince, Jerusalem the musical et Un rendez-vous dans l’irréel, où il se fait remarquer pour sa voix exceptionnelle, d’une rare beauté et d’une remarquable étendue, ainsi que pour le charisme qu’il dégage.

Au théâtre, il joue près d’une centaine de fois, à Montréal et en tournée, dans Bousille et les justes où il interprète le célèbre frère Nolasque. Il participe aussi à plusieurs productions pour jeune public avec Théâtre le Clou entre autres. Acteur très physique, il s’intéresse particulièrement à l’approche corporelle du personnage au théâtre (clown, bouffon et jeu masqué), ce qui l’amènera à participer à de nombreuses productions et formations utilisant ces techniques de jeu.

En 2001, il collabore à la mise en scène, à l’écriture des dialogues et des chansons en plus d’interpréter un des rôles principaux dans la comédie musicale Porteurs D’Ô !, qui sera présentée près de 40 fois en tournée au Québec. En 2003, il met en scène et collabore à l’écriture de la comédie musicale Les Madeleineries qui sera présentée au Festival Juste pour Rire et en tournée au Québec et en France pendant 2 ans. En 2008, il est invité à créer et agir en tant que producteur exécutif d’un spectacle dans le cadre de la 1ière édition du Next Wave – Festival of New Musicals. Il réuni avec lui 4 artistes montréalais pour créer The Naked Voice – La vraie nature du théâtre musical, une oeuvre originale bilingue composée à partir du vaste et riche répertoire du théâtre musical.

En chanson, il a eu le plaisir de prêter sa voix à quelques dessins animés dont La véritable histoire du Petit Chaperon Rouge ainsi que 2 films de Walt-Disney, en version française : Le Roi lion II et La Belle et le Clochard II. En 2005, il crée, au Studio-Théâtre de la Place des Arts, un spectacle intitulé Patrick Olafson chante Michel Legrand dans lequel il interprète les plus grandes chansons de ce célèbre compositeur. À l’automne 2007, il produit son tout premier album dans lequel on retrouve 11 chansons tirées de ce spectacle, ce qui l’amènera à reprendre le spectacle en tournée en 2008-2009.

En 2009, il crée le spectacle LYRIQUE, dans lequel il interprète, à sa façon, les plus beaux airs du répertoire classique et d’opéra.

En 2008, en compagnie de René Lajoie, Dany Laliberté et Benoit Miron, ils fondent le quatuor TOCADÉO. Depuis sa formation, le groupe a présenté de nombreux concerts au Québec, au Canada français, en France et même en Roumanie. Le quatuor a aussi produit 3 albums et un 4e est prévu pour 2014. Pour plus de détails sur Tocadéo visitez le site web.

http://www.patrickolafson.com/

Chantal Gosselin

Chantal_Gosselin_F_Jazz

Après avoir exploré différents styles musicaux, Chantal se tourne progressivement vers le jazz, fascinée par l’immense latitude que cet univers musical permet à l’interprète.

En 2003, elle participe au Festival International de Jazz de Montréal, à la Salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts, en tant que choriste lors du spectacle de Bobby McFerrin, maître incontesté de l’improvisation vocale. Cette rencontre est déterminante et l’incite à nourrir sa passion pour le jazz vocal et la création spontanée en suivant un atelier d’une semaine donné par monsieur McFerrin aux Etats-Unis, en juin 2005.

De là, tout se précipite. De 2005 à 2012 elle se perfectionne en improvisation vocale et création spontanée de façon intensive auprès de Rhiannon et autres proches collaborateurs de Bobby McFerrin (dont David Worm et Joey Blake). Elle complète le programme de formation annuel All The Way In en 2009 (New York, San Francisco, Montréal), puis devient l’assistante de Rhiannon pour celui amorcé en Europe à l’été 2010 (Italie, Iles Canaries, Amsterdam).

Chantal enseigne et pratique cette approche depuis dix ans avec d’autres artistes multi-disciplaires un peu partout dans le monde. Elle met d’ailleurs sur pied un programme de formation annuel en improvisation vocale et création spontanée en France en mars 2014.

Récipiendaire d’une bourse de recherche et création du Conseil des Arts et des Lettres du Québec en 2006, elle se consacre également au développement de son propre univers musical et poétique. Elle participe à différents ateliers de création auprès de Mario Chénart, Danièle Faubert, Robert Léger (Beau Dommage), Michel Arbatz (France) et se perfectionne vocalement auprès de Francine Poitras et Laur Fugère (Cirque du Soleil).

En 2006, elle est retenue à titre d’auteure-compositrice-interprète, pour participer à deux reprises aux rencontres de la chanson francophone parrainées par Francis Cabrel, d’abord en Suisse puis à Astaffort, en France. Elle crée et présente trois spectacles différents aux cotés de parrains, formateurs et collègues de l’Ile de La Réunion, de Madagascar, de France, du Québec et de Suisse.

Parallèlement à sa démarche d’improvisatrice et d’auteur-compositeur-interprète, Chantal continue d’offrir des prestations avec son trio jazz. L’année 2007 se termine d’ailleurs en beauté avec quelques spectacles en Suisse et en Belgique puis au Cabaret du Casino de Montréal.

Notons également que dans son parcours, et dès son arrivée à Montréal en 1993, elle côtoie une multitude d’artistes (Bruno Pelletier, René Simard, Isabelle Boulay, Yves Duteil, Mario Pelchat et l’équipe de Don Juan) à titre de choriste* lors de galas télévisés (Gala de l’ADISQ, Gala de La Presse, Gala Métrostar, Gala Célébrations et autres).

* au sein de l’Ensemble Vocal Pop de Montréal et du Grand Chœur de Montréal.

www.chantalgosselin.com

Justin Blais

Justin

Justin Blais, The 2009 Bounce Showdown winner Justin Blais is back to sweep the nation with his second single « You & Me ». After great success with his first single « Some Kind of Beautiful » this young new artist is ready to continue to sweep the country with his newest single. Justin has been working with the Hipjoint Productions songwriting and music production collective. Together they created his two first English-language singles « Some Kind Of Beautiful » and « One Night » that were written and produced by Mike James and Troy Samson. Blais was named the « CHUM Emerging Artist » for October 2009 and « Some Kind Of Beautiful » received airplay on the company’s stations, as well as some of its competitors, across Canada. The R&B-based pop song with electronic instrumentation is being followed by another up-tempo, danceable pop number titled « One Night. » Justin was sent back to the Hipjoint studios in November to record two new singles « You & Me and « 7 Days ». All of his singles are now available on Itunes. « I’d love to record an album, but we’re going to wait and see if there’s more interest from record companies first, » explains Blais, whose voice has been compared to Timberlake, Maroon 5’s Adam Levine and Jamiroquai. « I’m signed with Hipjoint Music and Universal Music for digital distribution right now ». Alberta has about 30,000 francophones, so Blais also wants to tap into the much larger French music business in Quebec and is working with people in Montreal to help achieve that goal. While Blais may be a relative newcomer to the music industry, he’s already come a lot farther than he ever expected, and prospects look good that he’ll continue to move forward with a big « bounce » in his step. In the last few months his first single « Some Kind of Beautiful » was picked up by « Abercrombie & Fitch » and has been added to the playlist that plays in their 1200 stores around the world. Justin’s second single single « You & Me » was featured in a new Disney Tv-movie called « Harriet the Spy ».

Jaclyn Guillou

Jaclyn

En 2009 Jaclyn a été honoré d’un CBC Galaxie Rising Star Award après avoir joué au Festival International de Jazz à Vancouver. Depuis elle a été très occupé. Elle a fait des tournées dans toute l’Europe, le Canada et les États-Unis dans certains des clubs et festivals de jazz les plus reconnus, avec des spectacles au Yoshi’s à San Fransisco, Birdland Jazz Club à New York, Rataplan en Belgique, L’Inouï au Luxembourg, Ivories à Portland, Jazz Station à Eugene, Yardbird Suite à Edmonton, BeatNiq à Calgary, Cory Weeds Cellar Jazz Club à Vancouver, Victoria International Jazz Festival, Medicine Hat Jazz Festival, Kitchener -Waterloo Jazz Festival et The Rex Club à Toronto. Elle a eu le plaisir d’étudier avec quelques-uns des meilleurs chanteurs de jazz au monde comme les voies américaines Nancy King, Jay Clayton, Sheila Jordan et la chanteuse de Vancouver Jennifer Scott.

Jaclyn a commencé sa carrière à l’âge de 10 ans dans des comédies musicales, étant tout aussi talentueuse en tant que danseuse, chanteuse et actrice. Elle a eu une carrière professionnelle de 15 ans en performant des comédies musicales dans le monde entier. Sa formation de danseur de claquettes et chanteur d’opéra de formation classique lui a donné les compétences indéniables et présence sur scène qu’elle apporte à sa carrière musicale actuelle en tant que chanteuse de jazz .

En 2011 Jaclyn a sorti son premier album, To The City, une collection de chansons originales et des arrangements inhabituels de standards de jazz. Jaclyn a été invité à un concert hommage à Dinah Washington qui a été enregistré au CBC Studios pour la radio et la télévision, diffusé dans le monde entier cet été. En Janvier 2014, elle sort un nouvel album ‘The Lovers Walk’ qui a été enregistré en Belgique avec son quartet européen. Elle travaille actuellement sur ​​la musique nouvelle, inspirée par John Hollenbeck, Norma Winstone et Theo Bleckmann. Elle a aussi écrit un recueil de chansons avec son quintet canadien qui seront produit pour un album par l’un des talents extraordinaires du Canada, Brad Turner.

La chanteuse de jazz canadienne Jaclyn Guillou a sorti son deuxième album , cette fois avec le groupe belge. “The Lovers Walk » a été enregistré dans le célèbre studio Jet, lors d’une visite précédente en Novembre 2013. L’album se compose entièrement de son propre travail . Deux compositions sont écrites par le pianiste Bram Weijters, les autres morceaux par Guillou. Nous entendons également Piet Verbist à la contrebasse et Toon Van Dionant à la batterie.

Non seulement Jaclyn Guillou a un talent vocal exceptionnel, elle est aussi parolier, compositeur et arrangeur. Ce jeune artiste adien ouvre son chemin comme une voix jeune, nouvelle et innovatrice sur la scène jazz internationale.

Judy Niemack

Judy

« If you want to know what real jazz singing can be (but rarely is), listen to Judy Niemack…She is a musician in the truest sense, having mastered her instrument (a beautiful one), and her chosen language and crafted her own style”
Dan Morgenstern

Throughout her career, Judy Niemack has accomplished a great deal as a singer, educator, lyricist, composer, and inspiration to younger jazz vocalists. Yet with all that she has done thus far, one gets the impression that the best is yet to come. “I love standards and have performed them all of my life but this is a new era and it is time to create new music,” she says. “I’m open to all forms of vocal improv and I’m very interested in mastering the art of music and pushing the art form forward to new places.”

Born and raised in Pasadena, California, Judy gained experience singing in her church choir. She first heard jazz through her mother’s Nancy Wilson records, and discovered that she could easily sing harmonies when she and her sister sang background vocals behind her brother, who played guitar and sang lead. As a child and as a teenager, she sang in a wide variety of settings including musical theatre, rock bands, with folk music groups, and in a jazz vocal quartet.

Judy studied classical singing but the turning point in her young career was when she met the great tenor-saxophonist Warne Marsh, who followed in the footsteps of his teacher pianist Lennie Tristano by becoming an important jazz educator. “I became Warne’s first vocal student. He treated me like a horn player. He assigned me solos by Charlie Parker, Roy Eldridge and others to learn. I learned about improvising from him. He called it instant composition.” Judy attended Pasadena City College where she had lessons with alto saxophonist Gary Foster, and studied classical singing at the New England Conservatory and the Cleveland Institute Of Music. When she returned to the Los Angeles area, she continued studying with Marsh and, after moving to New York in 1977, her first important gig was performing at the Village Vanguard for a week with Marsh. She made her recording debut, leading the first of her ten CDs, By Heart for the Sea Breeze label, which documented her association with the saxophonist.

“During that period, I was strictly an improviser, with no thought given to entertaining or paying attention to the audience. But eventually I started focusing on the lyrics, and how to communicate with them, and then I grew as a singer.” Starting in the late 1970s, Judy became a talented composer, and a lyricist who wrote words to such pieces as Clifford Brown’s “Daahoud,” Thelonious Monk’s “Misterioso,” Bill Evans’ “Interplay,” Richie Powell’s “Time” and Duke Jordan’s “Jordu,” and songs by the likes of Lee Konitz, Pat Metheny, Dexter Gordon, Gigi Gryce, Elmo Hope, Kenny Dorham, Curtis Fuller, Bob Brookmeyer, Idrees Sulieman, Richie Beirach, Don Grolnick, Steve Slagle, Mike Stern, Johnny Griffin and many others. One of the driving forces behind her writing is the desire to have lyrics that are more modern and relevant than many that are part of the famous but overly familiar songs of the 1930s and ‘40s.

Due to her beautiful voice, fearless improvising, impressive musicianship and versatility, Judy Niemack has since worked with many of the who’s who of jazz including pianists Fred Hersch, Kenny Werner, Cedar Walton, Kenny Barron, Jim McNeely, Steve Kuhn, Kirk Lightsey and Kirk Nurock, saxophonists Lee Konitz, Joe Lovano and James Moody, the great harmonica player Toots Thielemans, flugelhornist Clark Terry, bassists Ray Drummond and Eddie Gomez, drummers Billy Higgins, Joey Baron, Billy Hart and Adam Nussbaum, the New York Voices, the WDR Big Band, and guitarist Jeanfrancois Prins, Judy’s husband who has worked with her since 1992.

Judy Niemack starting teaching jazz singing and improvising in the late 1970s. She has since become one of the most influential educators in jazz, and a pioneer of vocal jazz education in Europe. She taught vocal jazz at the New School For Jazz, William Patterson University, Long Island University, and New York City College and has been part of the staff at the Janice Borla Vocal Jazz Camp since 1990. After moving to Europe, she joined the jazz faculty at the Royal Conservatory of Brussels, Belgium in 1993, and two years later became the first Professor of Vocal Jazz in Germany. She also teaches at the Musikene Conservatory in San Sebastian, Spain, has taught at conservatories in Holland and Belgium, and leads workshops throughout Europe and the world

“Our generation is probably the first to pass on information to younger singers willingly and very openly. What I love about teaching is being surrounded by music all day long, every day. I love being with singers and helping out younger vocalists, leading people onto the path towards where they want to go.” Judy’s vocal improvisation method book and CD “Hear It And Sing It! – Exploring Modal Jazz” was published by Second Floor Music in 2004, and her “Pro-Vocal Jazz Standards” was published by Hal Leonard in 2008.

As a performer, Judy has thus far recorded ten albums as a leader including her debut My Heart, Blue Bop (Freelance) with Cedar Walton, Long As You’re Living (Freelance), Heart’s Desire (Stash) which is a set of duets with pianist Kenny Barron, Straight Up (Freelance), duets with pianist Mal Waldron called Mingus, Monk and Mal (Freelance), Night And The Music (Freelance), About Time (Sony Jazz) with Lee Konitz and Jeanfrancois Prins, What’s Going On (Temps), and Blue Nights (Blujazz) with Gary Bartz and Jim McNeely. She has also recorded an upcoming CD for Blujazz centering on Summer themes called “Sun Dance”.

“Blue Nights shows off my mainstream traditional side. I recorded it to share a modern take on some of my favorite songs, which I have long loved. And my next CD, Sun Dance, celebrates my favorite season: Summer. Meanwhile I’m working on a recording for Artistshare, about singing something completely new; a project with all of my own lyrics.” Judy Niemack looks forward to the future with optimism and enthusiasm. “I have a new book and CD coming out – “Exploring Blues”, which includes performances not only by me, but also by Sheila Jordan, Mark Murphy and Darmon Meader. I think it will help to raise the bar in vocal jazz education. In general, I hope to continue doing what I’m doing: performing, teaching, writing lyrics, working on new collaborations, and always creating new and interesting music.”

Whatever the future holds, one can be certain that Judy Niemack’s future projects will be inventive, stimulating and full of joyful surprises.

http://www.judyniemack.com