Le mot du barman

suitcaseInside_400

» Il y a 20 ans de ça, lorsque le Jazz-Club! a ouvert, le succès fut immédiat.

C’est Matt qui a tout démarré ici. Son plan était simple : offrir le meilleur son jazz en ville. Alors pour ça, il a choisi les meilleurs musiciens et surtout, il a su dégotté une perle rare, un bijou sacré, une voix sensuelle et douce à la fois, et en plus une bombe au féminin, envoutante et secrète : Judy.
Les gens attendaient des heures à l’entrée pour pouvoir l’entendre chanter, et la voir aussi tant elle avait de superbe et de chien la fille ! Ses scats endiablés ne s’arrêtaient jamais, chaque fois différents, offerts à un public ébahi et avide, au gré du temps, du rythme, de son humeur ou de l’ambiance de la soirée.

Mais tout ça c’est bien fini, les gens ne viennent plus, et les jeunes, avec le rap et la techno, ils n’écoutent plus de Jazz. Et comme si ce n’était pas assez, Matt, il n’a plus le temps de s’occuper de sa boite. Il cherche son âme soeur comme il dit. Il ferait mieux de chercher une nouvelle bonne idée pour attirer à nouveau les clients oui !

Je l’ai entendu parler avec Judy l’autre soir. Une certaine Éléanore devrait arriver de France pour aider au service et faire quelques tours de chant avec elle. Judy n’avait pas l’air ravie à en croire le ton de leur conversation. C’est sûr qu’une diva comme elle aurait espéré mieux comme fin de carrière que d’être le mentor d’une gamine de 20 ans. Mais bon, malgré tout, quelque chose me dit que c’est peut-être un signe du destin tout ça. Car ce n’est pas Paul, le fils de Matt, qui pourrait aider à faire quelque chose ici, tant que son père refusera de voir en lui l’artiste qu’il est, même si il préfère, c’est vrai, la musique électronique au Jazz.

Voilà donc le programme des réjouissances pour cette superbe enseigne qui faisait jadis la fierté de la ville. Le décors est planté, y’a plus qu’à voir comment ça va se passer. Mais croyez-moi, vous devriez accrochez vos ceintures, car je le sens, c’est ce soir que va se jouer le destin du Jazz-Club! «